Participer à la lutte contre la violence

Pleine de dynamisme et de potentialité, la population guadeloupéenne présente toutes les caractéristiques d'une société moderne, en prise avec son époque. Cependant, compte tenu des spécificités et des défis de notre archipel, certaines problématiques - telles que la précarité et les actes de violence - sont amplifiées dans notre archipel.
La Région Guadeloupe s'est donc donnée pour priorité de lutter contre toutes les formes de violence, afin de fournir à la population un cadre de vie sécurisant et agréable.

La sécurité est l'un des facteurs majeurs du bien-être de la population. Or, la Guadeloupe souffre d'un taux élevé de faits de violences, à l'image des autres Départements Français d'Amérique (DFA). La multiplication des actes d'incivilité, de délinquance, de violence contribue à un fort sentiment d'insécurité pour nos habitants qui n'aspirent qu'à la tranquillité.

De plus, il est à noter que les violences envers les femmes se sont multipliées au cours de ces dernières années, sans compter les agressions subies dans le cadre familial.

La Région Guadeloupe est fortement préoccupée par cette dégradation, d'où son engagement fort pour lutter contre la violence. Sa politique régionale s'inscrit dans la continuité du " Xe Congrès des élus départementaux et régionaux : Violence et Insécurité ", ayant eu lieu en novembre 2011. Les élus ont choisi d'agir directement à ce sujet, via différents axes : 

  • accompagner les familles et renforcer la cohésion sociale
  • soutenir les actions de prévention et d'accompagnement des victimes et des auteurs
  • prévenir la récidive par la formation et l'insertion des auteurs. 

Quelque 33 mesures ont été prises pour résoudre certaines urgences, mais surtout mettre en place des actions à long terme, qui répondent à des problématiques de fond : la précarité, l'exclusion, notamment.

Répondre aux besoins de sécurité des habitants est une nécessité du vivre ensemble. La Région Guadeloupe prend chaque année des initiatives multiformes pour combattre la violence. Elle s'attache à oeuvrer pour favoriser la cohésion sociale, réduire la précarité et les inégalités, développer la formation, autant de facteurs qui contribueront à diminuer la violence.

Actualités en relation

La lutte contre les conduites addictives

Santé – Habitat – Actions solidaires / le 06 janvier 2015

Afin de lutter contre la violence, la collectivité régionale a apporté un important soutien au Groupement d’Intérêt Public - Réseau et Actions de Santé Publique en Guadeloupe (GIP- RASPEG) et son programme de prévention des conduites addictives et des risques associés, à destination des jeunes.