Soutenir les filières de production

Grâce à son climat tropical, ses espaces riches et variés, la Guadeloupe a toujours constitué une terre généreuse, favorable aux productions agricoles et à l'élevage, mais aussi propice à l'activité maritime.

Aussi, l'agriculture et la pêche sont des activités traditionnelles qui ont participé à développer et à structurer notre archipel, et continuent à jouer un rôle important en ce sens. Voilà pourquoi la Région Guadeloupe œuvre pour accompagner ces filières. De plus, elle poursuit un objectif majeur : accroître l'autosuffisance alimentaire de l'archipel.

La filière agricole

Du fait de son histoire, la Guadeloupe présente une tradition agricole forte. L'agriculture emploie 12% de la population active et contribue à 6% du produit intérieur brut régional.

Représentant un tiers de la superficie de l'archipel, les terres agricoles de l'archipel sont principalement occupées par deux cultures : la canne à sucre et la banane. Or, pour les deux, la tendance est la même : des surfaces et des productions de moins en moins importantes, des exploitations en diminution. De manière générale, l'agriculture est en recul.

De plus, près de 7 000 hectares, essentiellement dans le Sud de Basse-Terre, sont pollués par la chlordécone.

Par ailleurs, les productions agricoles actuelles répondent une part encore minime des besoins alimentaires de la population, d'où la prépondérance des importations - 90 % de la consommation.

La Région Guadeloupe entend faire en sorte que l'agriculture regagne toute sa place au sein notre territoire. Pour ce faire, elle mène une politique forte pour préserver les espaces agricoles, soutenir les acteurs concernés, encourager la diversification des cultures.

Les filières de la pêche, des affaires maritimes et de l'aquaculture

En Guadeloupe, la pêche est une activité traditionnelle d'avenir. La demande est forte, les Guadeloupéens étant de grands consommateurs de poissons - 40 kg par an et par personne.

La filière pêche possède un fort potentiel de développement qu'elle concrétisera d'autant mieux que le secteur est en cours de modernisation et de structuration.

L'aquaculture, qui regroupe toutes les activités de production animale ou végétale en milieu aquatique, représente également une activité prometteuse en Guadeloupe.

La Région Guadeloupe veille à renforcer la filière maritime et à développer le secteur aquacole, afin qu'ils participent au développement économique du pays, mais aussi parviennent à satisfaire une plus grande part des besoins des Guadeloupéens en la matière.

Accédez au système d'informations halieutiques de la Guadeloupe (SIH-G)

Accédez au schéma régional de développement de l'aquaculture marine (SRDAM)

La Région Guadeloupe soutient les filières agricole et maritime, des secteurs traditionnels  fondamentaux pour le territoire. Elle a pour ambition de parvenir à leur conférer davantage de valeur ajoutée, grâce à un développement durable et harmonieux. Sa visée à long terme : une plus grande autonomie alimentaire du territoire.

Afin d'atteindre ses objectifs, la collectivité régionale suit les orientations fixées dans ses schémas : 

  • le Schéma Régional de Développement économique (SRDE)
  • le Schéma d'Aménagement Régional (SAR)
  • le Schéma Régional de Développement de l'Aquaculture Marine (SRDAM)
  • le Schéma de Mise en Valeur de la Mer (SMVM)

 Consultez les documents stratégiques

 

 

Actualités en relation

Le Grand Marché Régional des produits du terroir

Economie- Emploi- Entreprises / Santé – Habitat – Actions solidaires / le 23 décembre 2012

La Région Guadeloupe a créé en 2011 le Grand Marché Régional des produits du terroir, une manifestation annuelle ayant pour vocation de promouvoir la qualité de nos produits locaux, d’encourager une alimentation saine, mais aussi de susciter un échange direct entre les producteurs et consommateurs, de valoriser l’artisanat, l’agriculture et l’agrotransformation.

Le Système d’Informations Halieutiques de Guadeloupe (SIH-G)

Economie- Emploi- Entreprises / Recherche et Innovation / le 23 décembre 2014

Mis en place en 2007, le Système d'Informations Halieutiques de Guadeloupe (SIH-G) est le réseau pluridisciplinaire d'observation des ressources halieutiques et de leurs usages de l'Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer). De par sa mission, il contribue à une exploitation durable de nos ressources. Consciente de son importance, la Région Guadeloupe a participé à sa création, mais aussi le finance à hauteur de 200 000 euros par an depuis 2007.

La gestion déléguée du FEAMP

Economie- Emploi- Entreprises / Recherche et Innovation / Aménagement du territoire / Caraïbe – Europe - International / le 23 décembre 2014

La Région Guadeloupe s’est vue confier par l’Etat la gestion déléguée de certaines mesures du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP), pour la période 2014-2020.

Le Schéma Régional de Développement de l’Aquaculture Marine

Economie- Emploi- Entreprises / Recherche et Innovation / Aménagement du territoire / le 23 décembre 2014

Fruit d’une large concertation, le Schéma Régional de Développement de l’Aquaculture Marine (SRDAM) a été adopté en assemblée plénière, le 22 octobre 2013. Objectif : soutenir la croissance de cette filière, dont le développement contribue à diminuer l’effort de pêche et à réduire le déficit de la balance commerciale en produits de la mer.

L’aide régionale de développement de l’aquaculture marine

le 23 décembre 2014

La Région Guadeloupe a mis en place en 2012 une aide régionale au développement de l’aquaculture marine, filière très prometteuse. Objectif : soutenir les investissements des professionnels dans leurs divers projets pour améliorer leurs outils, structures et surfaces de travail.

L’aide régionale à la transformation-commercialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture

Economie- Emploi- Entreprises / Recherche et Innovation / le 30 décembre 2014

La Région Guadeloupe a adopté en 2012 une aide régionale à la transformation-commercialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME).