Lancement du 3e Programme d'Investissements d'Avenir - Guadeloupe

Dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) n°3, l’Etat et la Région Guadeloupe mobilisent près de 2 250 000 € en subventions et/ou avances récupérables en faveur du développement territorial des entreprises.

Cette enveloppe permet à la région de soutenir les projets d’innovation des entreprises mais également les projets structurants des filières dont les thématiques sont en cohérence avec le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) et de la Stratégie de Spécialisation Intelligente SRI-S3 de la Guadeloupe.

Deux appels à projets sont lancés depuis le 1er octobre par Bpifrance, opérateur du programme pour le compte de la Région Guadeloupe et de l’Etat français :

- Appel à projet 1 : Projets Guadeloupe Innovation doté de 900 000 €

L’action « Projets Guadeloupe Innovation » vise à soutenir les projets innovants, technologiques ou non technologiques, de produits ou de services, qui offrent une vision marché claire et dont le porteur de projet montre une capacité à devenir un acteur majeur du secteur.

Afin d’assurer une bonne articulation avec les autres dispositifs nationaux, l’action régionale « Projets Guadeloupe Innovation » se limite aux projets à vocation régionale répondant aux caractéristiques suivantes :

  • Projet individuel, c’est-à-dire porté par une unique entreprise privée (PME ou ETI) ;
  • Projet dont l’assiette des dépenses est supérieure à 200 000 € ;
  • Projet sollicitant un soutien public compris entre 100 000 et 200 000 € en subvention ou entre 100 000 € et 500 000 € pour les avances récupérables.

L’appel à projets « Projets Guadeloupe Innovation » est ouvert du 1er octobre au 30 avril 2022 dans la limite des crédits disponibles.

 

- Appel à projet 2 : Projets Guadeloupe Filières doté de 1 350 000 €

L’action « Projets Guadeloupe Filières » vise à renforcer la compétitivité des filières stratégiques de la Région Guadeloupe. Cet appel à projet a pour objet de soutenir les projets économiques de filières permettant le recours à des moyens de production ou des infrastructures, de tests, d’essais ou de recherche-développement partagés, d’échange de données et d’informations de partage des visions technologiques et de marché, dont la structuration est à poursuivre et à développer pour en maximiser les retombées économiques sur le territoire.

Les projets soutenus doivent démontrer un apport concret et déterminant à une filière industrielle et à sa structuration, en bénéficiant notamment à plusieurs petites et moyennes entreprises (PME) ou entreprises de taille intermédiaire indépendantes (ETI) issues d’une filière prioritaire de l'économie locale (agriculture et agro-transformation, pêche et activités marines, tourisme, artisanat), sur des secteurs en croissance (énergies renouvelables et construction en milieu tropical, TIC) et sur des secteurs en émergence (services à la personne, silver économie, numérique et industries culturelles et créatives, gestion des déchets, eau et assainissement).

Les projets peuvent notamment prendre la forme de :

  • Création d’unités industrielles partagées permettant à des entreprises d'une même filière s'inscrivant dans une stratégie globale de mutualiser leurs investissements pour participer activement à la stratégie de la filière ou de bénéficier d’un accès à des moyens ouverts;
  • Mise en commun de compétences techniques permettant aux entreprises d’une même filière de mutualiser leurs travaux de recherche et développement ainsi que les investissements nécessaires à la conduite des preuves de concept, des tests et de tous autres travaux leur permettant d’améliorer collectivement leur compétitivité ;
  • Mise en place d’outils collaboratifs permettant aux entreprises s'inscrivant dans une stratégie d'intérêt collectif pour une filière ou un sous-secteur d'une filière, de partager des outils à vocation non technologique dans des domaines aussi variés que la logistique, les achats, l'informatique, l'intelligence économique, les RH, le design, le marketing, l’économie circulaire, l’écologie industrielle, … avec un plan d’affaires dédié.


Ces projets peuvent bénéficier d’une aide allouée de 250 000 € à 1 000 000 € au titre d’aide à l’investissement, ou de soutien au fonctionnement pour la mise en place et l’exploitation du projet. Il s’agira de financer des projets de structuration et animation de filière et/ou d’une plateforme, ainsi que les projets R&D avec un taux maximum de 50% des dépenses éligibles.

L’appel à projets « Projets Guadeloupe Filières » est ouvert du 1er octobre 2021 au 31 décembre 2021 pour la première session, et du 1er janvier 2022 au 30 avril 2022 pour la seconde session, dans la limite des crédits disponibles.

 

À propos du Programme d’investissements d’avenir

Engagé depuis 11 ans, le Programme d’investissements d’avenir piloté par le Secrétariat Général Pour l’Investissement (SGPI), a été mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire et dans des secteurs stratégiques, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois.

Doté de 10 milliards d’euros, le troisième volet du Programme d’investissements d'avenir est organisé autour de 3 priorités :

  • Soutenir les progrès de l’enseignement et de la recherche ;
  • Valoriser la recherche ;
  • Accélérer la modernisation des entreprises.

Ainsi, le Programme d’investissements d'avenir 3 vise à valoriser économiquement l’effort consenti pour la recherche et l’innovation dans les deux précédents programmes pour préparer la France aux défis de demain. De l’émergence d’une idée jusqu’à la diffusion sur le marché d’un produit ou service nouveau, le PIA intervient sur tout le cycle de vie de l’innovation et fait le lien entre la recherche publique et le monde de l’entreprise.

Depuis le lancement du PIA, l’Etat a ainsi co-financé plusieurs milliers de projets pour préparer l’avenir.

Les porteurs de projet peuvent déposer leur demande de soutien sur la plateforme dédiée : http://pia3-guadeloupe.bpifrance.fr/

 

 

Pour toute question complémentaire :

Correspondant Bpifrance : Mme Michèle PAPALIA : michele.papalia@bpifrance.fr

Correspondant DEETS : Mme Marie-Lise MARCEL-ROCHE : marie-lise.marcel-roche@deets.gouv.fr

Correspondant Région Guadeloupe : Mme Axelle TIEDREZ-DAIJARDIN : axelle.daijardin@regionguadeloupe.fr