L’adhésion à l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC)

Le 14 avril 2014, la Région Guadeloupe a signé l’adhésion de notre archipel en tant que membre associé en son nom propre à l’Association des États de la Caraïbe (AEC), organisation majeure d’intégration régionale. Il s’agit d’une étape importante allant dans le sens de plus d’insertion de notre territoire dans son environnement caribéen.


Au fil des ans, la participation de la Guadeloupe aux travaux de l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC) a fortement contribué à rompre l’isolement et à ouvrir des opportunités en termes de coopération avec les pays de la zone caraïbe. Cependant, depuis 1994 et jusqu’à cette année, la Guadeloupe était représentée par la France au sein de cette organisation.
Désireuse de devenir membre associé en son nom propre, la Région Guadeloupe a déposé une demande officielle en ce sens, en avril 2013, lors du Ve sommet des chefs d’Etats de l’AEC. Un peu moins d’un an plus tard, Le 14 février 2014,  cette demande était acceptée lors du 19e Conseil des ministres de l’AEC.
Afin d’entériner cette décision, la Région Guadeloupe a signé son adhésion, en présence d’Alfonso Munera, le secrétaire général de cette oragnisation, le 14 avril, dans l’hémicycle de Région à Basse-Terre. Un événement historique.

En devenant membre de l’AEC en son nom propre, la Guadeloupe est désormais en mesure de déterminer entièrement les problématiques qui la concernent au premier chef. Cette adhésion constitue donc un tournant décisif dans nos relations caribéennes de coopération. Elle favorisera le développement de nouveaux projets dans les domaines économique, culturel, associatif, universitaire, etc.

Pour rappel, l'AEC (ou ACS en anglais) a été créé le 24 juillet 1994, avec pour but de réunir tous les pays baignés par la mer des Caraïbes et de renforcer la coopération dans cette zone. L’organisation offre un forum pour le dialogue politique qui permet à ses membres d’échanger et de mettre en œuvre des solutions communes sur cinq grands domaines :

  • la préservation et la conservation de la mer des Caraïbes
  • le tourisme durable
  • les relations économiques et commerciales extérieures
  • les catastrophes naturelles
  • le transport.

Pour l’année 2014, la Région Guadeloupe assume les fonctions de président du comité spécial pour la réduction des risques de catastrophe et la vice-présidence du comité spécial pour le transport.




Actualités en relation