Les skippers Guadeloupéens de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018

À l’occasion du 40e anniversaire de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, la Région Guadeloupe, partenaire majeur exclusif de l’événement, soutient dans le cadre de son dispositif d’accompagnement d’aide aux sportifs, cinq des huit skippers guadeloupéens présents au départ. Il s’agit de David DUCOSSON, Rodolphe SEPHO, Carl CHIPOTEL, Willy BISSAINTE et Dominique RIVARD. Par ailleurs, la collectivité souhaite bonne chance aux autres skippers n’ayant pas sollicité d'aide de la Région: Luc COQUELIN, Damien SEGUIN et Thibault VAUCHEL-CAMUS.


Natif de Sainte-Anne, ce sapeur pompier de 43 ans connaît bien le monde de la voile grâce à sa participation dans le passé à des régates en Guadeloupe et à Antigue, à la mini transat en 2015 (21e) ou à la Mini Fastnet en 2014 (9e). Cependant, c’est bien la première fois qu’il s’alignera sur le plus célèbre transatlantique en solitaire. Ce projet qu’il mûrit de longue date aura comme support l’ancien bateau skippé par Philippe Fiston, en 2010, Ville de Sainte-Anne, rebaptisé Pèp’ Gwadloup et récemment restauré en Guadeloupe. Pour sa première expérience de la course au large en solitaire, il s’est entouré d’une équipe compétente, notamment des préparateurs Philippe CAIRO et Ricardo MAMBOL et le maitre voilier, Tony ELISE. Claude BISTOQUET, premier Guadeloupéen à tenter l’aventure sera son routeur. Par delà tout autre considération, Carl CHIPOTEL aime à répéter que « par la mer, on peut éduquer. On peut aussi se développer et créer de l’activité économique ». C’est ce message qu’il porte en participant à cette belle aventure qu’est la Route du Rhum.Il n’avait pas hésité à prendre le relais de son ami Jimmy DREUX du projet voiles 44, de l’école de voile de Goyave à l’âge de 28 ans. Quatre ans plus tard, ce jeune éducateur technique se lancera dans la course pour une deuxième participation. Afin de réaliser un meilleur classement qu’à sa première participation, il a su s’entourer de partenaire notamment de la Région Guadeloupe, avec qui, il a pu acquérir le bateau Matouba un class 40 de 2009. Ce bateau a été skippé par le passé par Pierre BRASSEUR en 2014. Durant sa préparation d’un à cette course mythique sur les côtes de l’Hexagone, il a pu compter sur le soutien logistique de l’association d’aide à l’enfance et à l’adolescence (AAEA) et celui de l’association Rêve de large qu’il a créé il y a deux ans. Masseur-kiné de 51 ans et Marie-Galantais d’adoption, rien ne l’effraie et encore moins les épreuves sportives les plus difficiles. Omni sportif accompli, il est à la fois triathlète, cycliste (un tour de la Guadeloupe, deux tours de Marie- Galante, dont une victoire d’étape en 2003) et recordman du monde de kitesurf longue distance en 2006 et 2007. Au chapitre de ses exploits sportifs, citons aussi le record du tour de Marie-Galante en kayak ; la traversée à la nage entre Marie-Galante et les Saintes en 9 heures, en 2010 ; une saison de trail en 2016. Il a participé à de nombreuse compétitions en voile dans la caraïbe dont quatre fois la C600 d’Antigua, notamment en février 2018 sur un class40. Le skipper de Marie-Galante en sera à sa 2e participation à la Route du Rhum – Des­tination Guadeloupe, après l’expérience de 2014, qui lui avait permis de terminer à la 22e place en Class40, en 20 jours, 23 heures, 19 minutes et 46 secondes. A n’en pas douter, il tentera tout pour faire beaucoup mieux.
Willy BISSAINTE est à 48 ans à sa troisième participation à la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Après avoir participé à plusieurs compétitions en Guadeloupe et dans la Caraïbe, il se sentait prêt à tenter l’aventure du grand large en 2010, en class40. Malheureusement, cette course avait été un peu décevante puisqu’il a fini à la 36e place. Suite à ce qu’il considère comme un échec, il n’a pu se résoudre à abandonner et à lâcher la barre surtout lorsque l’on sait qu’il est issu de la rigoureuse formation de Jean EUGENIE et de Claude THELIER. Il a donc réitéré l’expérience en 2014 en classe Rhum où il décroche la 6e place à bord de Tradisyon Gwadloup en 21 jours 15 heures 34 minutes et 2 secondes. Cette année, c’est à la barre de C’La Guadeloupe, un Open 50 de 15 mètres, mis à l’eau en 2002, que l’ingénieur-coordinateur en bâtiment, marié et père de deux enfants, tentera de faire mieux. Il a su acquérir beaucoup d’expérience suite à ces deux participations et après une bonne préparation, il peut rêver. Passionné de voile mais aussi de surf et de planche à voile, David DUCOSSON participera à sa première Route du Rhum à 46 ans. Cependant, cette épreuve ne lui ai pas inconnue car l’ayant déjà exercée en qualité de préparateur puis de responsable technique aux côtés de Vincent Beauvarlet en 2002, Claude Thélier en 2006 et Philippe FISTON en 2010. C’est ainsi que pour cette première participation en tant que skipper, il sera à la barre de « Défi an nou », trimaran de 50 pieds, long de 15 m et large de 13 m, de Saint-Malo à Pointe-à-Pitre. Il connaît bien ce bateau, mis à l’eau en 2001, puisqu’il a participé à sa construction et a souvent sillonné les mers à son bord avec Anne Caseneuve, qui l’avait conduit à la victoire en 2014, dans la catégorie Classe Rhum. Cette grande navigatrice ayant quitté ce monde, il y a trois ans, c’est avec beaucoup d’émotion et dans la logique que David DUCOSSON prend le relais en 2018, comme un hommage à sa complice.

 

Pour plus d’information sur le reste des participants rendez vous sur le site de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. La Région Guadeloupe soutient ses skippers et leur souhaite bon courage pour cette mythique traversée.

Les skippers de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe

 

 

 

 





Actualités en relation