Le câble sous-marin

Désireuse d’œuvrer pour le désenclavement numérique de notre territoire, la Région Guadeloupe a soutenu
 la pose d’un câble sous-marin dans la mer des Caraïbes. Objectif : raccorder l’archipel aux réseaux mondiaux de télécommunications à haut-débit. La réalisation de ce projet a nécessité un coût total d’environ 22 millions d’euros. Le câble a été mis en service fin 2006.


Face à au développement des nouveaux usages numériques et la demande croissante en terme de débit de la population guadeloupéenne, la collectivité régionale s’est fixée très tôt un objectif : le haut débit pour tous ! Elle a donc décidé l’installation d’un câble sous-marin de télécommunications reliant la Guadeloupe à d’autres territoires caribéens.
Sa fourniture, sa pose et son exploitation ont été confiées à la société Global Caribbean Network (GCN), qui s’est vue attribuer une Délégation de Service Publique (DSP) pour ce faire, suite à un appel d’offres.

890 km sous la mer des Caraïbes

La pose du câble à partir de Jarry a débuté le 10 février 2006, à partir de Jarry. L’inauguration a  officellement eu lieu le 4 octobre de la même année. 
D’une longueur de 890 km, l’infrastructure du câble est constituée de 4 segments sous-marins :

  • segment 1 : 365 km entre San Juan à Porto Rico et Marigot à Saint-Martin
  • segment 2 : 325 km entre Marigot à Saint-Martin et Baillif en Guadeloupe
  • segment 3 : 76 km entre Baillif et Jarry en Guadeloupe
  • segment 4 : 79 km entre Gustavia à Saint-Barthélemy et Marigot à Saint-Martin.

Le câble est doté de huit paires de fibres optiques et offre une capacité maximale de plus d’un Terabit par seconde.

Par la pose de ce câble sous-marin, la Région Guadeloupe a contribuer à combler une partie du déficit de dessertes externes de l’îles en bande passante, mais aussi à réduire le prix du Mbit/s par mois.

Le coût total de la mise en place de ce câble s’est élevée à environ 22 millions d’euros financés par :

  • la Région : 31 %
  • l’Union européenne : 42 %
  • Global Caribbean Networks : 25 %
  • l’Etat : 2 %.

Un formidable enjeu de coopération régionale

 Lors de la 1ère conférence de désenclavement numérique qui s’est tenue en Guadeloupe le 31 mai 2005 sous l’égide de l’Union européenne, plusieurs représentants de pays membres de l’Organisation des Etats de la Caraïbe orientale (OECS)  ont fait part de leur intérêt pour la desserte de leur territoire par le câble de la Région Guadeloupe.
Ce partenariat s’est traduit dans les faits par le déploiement de plusieurs extensions du câble à partir du projet initial :

  • vers le nord : une extension vers Saint-Kitts et une vers Sainte-Croix avec un point d’atterrissement offrant une seconde sortie Internet avec celle de Porto Rico améliorant la fiabilité de l’ensemble du réseau et permettant à moindre coût d’augmenter la capacité prévue initialement (4x80 Gb/s sur 4 paires de fibres).
  • vers le sud : une extension vers la Dominique et la Martinique.



Actualités en relation